Microfiction et roman dans la littérature française contemporaine

Andreas Gelz

Résumé


L’apparition du préfixe “micro” ou “mini” appliqué à la littérature et aux arts est récente en France: Régis Jauffret publie son roman Microfictions à la rentrée littéraire 2007 et en septembre 2008 se termine l’exposition “Micro-narratives”. Divers autres événe­ments confirment l’actualité de cette écriture, proche du microrrelato, dont on sait le succès dans le domaine hispanophone. L'article voudrait, à partir de textes de Roland Barthes et de l’Oulipo, enquêter sur la position des textes minuscules en France en mettant l'accent sur les rapports entre roman et microfiction. Le microrécit peut-il être considéré comme une mise en question du roman en tant que forme et genre littéraire ? C’est dans le texte bref que se cristalliseraient, selon cette hypothèse, certaines questions majeures d’une poétique du roman contemporain confrontée à la logique textuelle d'une combinatoire apparemment contingente de fragments textuels et réflexifs épars.

Mots-clés


Barthes; Oulipo; Hervé Le Tellier; microrécit; médias

Texte intégral :

PDF HTML





2012 | Revue critique de fixxion française contemporaine |  (ISSN 2033-7019)  |  Habillage: Ivan Arickx |  Graphisme: Jeanne Monpeurt
Sauf indication contraire, textes et documents disponibles sur ce site sont protégés par un contrat Creative Commons CClogo