Anna Kupfer et les limites du “roman moyen”

Jacques Dubois

Résumé


Le Train de Georges Simenon relate une belle histoire, qui est aussi une histoire de guerre et d’amour. Elle commence le 10 mai 1940, date de l’invasion de la Belgique par l’armée alle­mande.

Mots-clés


Simenon; roman "moyen"; guerre de 40-45; pulsion groupale; engagement

Texte intégral :

PDF HTML





2012 | Revue critique de fixxion française contemporaine |  (ISSN 2033-7019)  |  Habillage: Ivan Arickx |  Graphisme: Jeanne Monpeurt
Sauf indication contraire, textes et documents disponibles sur ce site sont protégés par un contrat Creative Commons CClogo