"Elle sera personnage": Nicole Brossard’s writing of the self

Karen McPherson

Résumé


La résistance de Brossard aux genres autobiographiques est assez notoire pour que frappe ce je mutable et fluide qui circule dans ses textes hybrides. Cet article retrace l’intérêt de Brossard pour les questions de subjectivité narrative depuis sa phrase célèbre, “Écrire ‘je suis une femme’ est plein de conséquences”. Nous avons choisi de lire Brossard non seulement en tant que théoricienne féministe de l’identité mais aussi comme une auteure qui se fictionnalise dans des “autofictions” qui —paradoxalement— remettent en cause cette catégorie. L’analyse se concentre sur ses préoccupations littéraires et philosophiques qui touchent au "personnage”; ses jeux constants aux frontières de la fiction; ses pronoms errants mettant en scène les relations complexes entre la narration et la vie; et son exploration de la façon dont le soi qui écrit semble penser la construction d’un sujet parlant et sexué.

Mots-clés


Nicole Brossard; autobiographie; narration; subjectivité; autofiction

Texte intégral :

PDF (English) HTML (English)





2012 | Revue critique de fixxion française contemporaine |  (ISSN 2033-7019)  |  Habillage: Ivan Arickx |  Graphisme: Jeanne Monpeurt
Sauf indication contraire, textes et documents disponibles sur ce site sont protégés par un contrat Creative Commons CClogo