Du roman égoïste au roman cosmogénétique : virtualités du héros et diffraction de la fonction protagoniste dans le roman contemporain

René Audet

Résumé


Si le récit et le roman sont généralement portés par un personnage que l’on voit agir, l’histoire du roman a secoué cet idéal de bien des façons. La pratique contemporaine du roman fait un pas de plus, tendant de plus en plus à faire l'impasse de l'identité et de la singularité de ce héros. Les écrivains font éclater l'instanciation de l'histoire par un personnage, autour d'un personnage, de sorte d'incarner la potentialité de la fiction, la potentialité du monde, et dès lors de refuser toute forme d'univocité (du personnage, voire du narrateur). La virtualisation du héros, qui passe d'instance actuelle à simple horizon d'attente non satisfait, se double d'une mobilisation de la puissance créatrice de la fiction romanesque, virtualité cette fois comme multiplication des possibles.

 


Mots-clés


héros; personnage; diffraction; roman; fiction

Texte intégral :

PDF HTML





2012 | Revue critique de fixxion française contemporaine |  (ISSN 2033-7019)  |  Habillage: Ivan Arickx |  Graphisme: Jeanne Monpeurt
Sauf indication contraire, textes et documents disponibles sur ce site sont protégés par un contrat Creative Commons CClogo