The Practice of Writing and the Practice of Living: Michel Deguy's and Philippe Jaccottet's Ecopoetics

Emily McLaughlin

Résumé


Cet article examine comment Deguy et Jaccottet traitent la question de l’habitation dans leurs carnets, en analysant la façon dont ils utilisent tous deux la forme très fluide et malléable du carnet de notes pour retracer les interactions du sujet avec son environnement. Il explore la manière dont les notes expérimentales de Deguy célèbrent l'idée que l'écriture constitue une forme d'habitation, présentant l'expérimentation linguistique comme une forme intrinsèquement productive d'engagement spatial. Il examine comment Jaccottet problématise cette idée, refusant de présenter ses textes comme faisant d'une pratique linguistique continue qui façonne la vie quotidienne, en essayant de déplacer l'accent des capacités créatives de langue vers ses capacités réceptives. Étudiant cette tension entre la poétique d'invention de Deguy et la poétique de réceptivité de Jaccottet, cet article explore les différentes façons dont la question de l'action humaine est cadrée en France à la fin du XXe et au début du XXIe siècle.

Mots-clés


Jaccottet; Deguy; ecopoetics; notebook; everyday

Texte intégral :

PDF (English) HTML (English)





2012 | Revue critique de fixxion française contemporaine |  (ISSN 2033-7019)  |  Habillage: Ivan Arickx |  Graphisme: Jeanne Monpeurt
Sauf indication contraire, textes et documents disponibles sur ce site sont protégés par un contrat Creative Commons CClogo