Intériorité et récit au présent dans la fiction contemporaine

Isabelle Mireille Dangy

Résumé


Le récit au présent est largement représenté parmi les options narratives des romanciers contemporains. Il s'agit ici de voir quel rapport ce choix formel entretient avec l'expression de l'intériorité -- ou le refus d'exprimer celle-ci--, l'intériorité étant une notion qui suppose d'être elle-même définie, si possible, et creusée.

Au travers de quatre exemples récents (Christian Gailly, Laurent Mauvignier, Bertrand De La Peine, Julia Deck) on tentera d'observer comment le recours au présent de l'indicatif modifie la nature même de l'intériorité littéraire en déplaçant ses limites.


Mots-clés


temporalité, conjugaison, fragmentation, reportage, narration

Texte intégral :

PDF HTML





2012 | Revue critique de fixxion française contemporaine |  (ISSN 2033-7019)  |  Habillage: Ivan Arickx |  Graphisme: Jeanne Monpeurt
Sauf indication contraire, textes et documents disponibles sur ce site sont protégés par un contrat Creative Commons CClogo