Reformuler les processus éditoriaux, déplacer l’imaginaire du best-seller ? Formes, conditions et mythologies du succès en contexte numérique

Oriane Deseilligny

Résumé


Maisons d’auto-édition et plateformes éditoriales telles que Wattpad renouvellent l’approche du best-seller en contexte numérique en substituant à un tirage et des ventes massives un nombre maximal de textes “lus” ou “vus” par les internautes. Mieux, ils en font une promesse récurrente pour des nuées d’auteurs aspirant à la reconnaissance. La popularité d’un texte en contexte numérique apparaît ainsi comme les prémices d’un parcours éditorial qui peut ensuite faire intervenir d’autres acteurs (agents littéraires notamment) qui accompagnent les textes à succès pour leur donner une existence imprimée et une visibilité au sein d’un catalogue reconnu. Faire ses preuves en régime numérique en remportant des concours, entrer en édition après avoir connu le succès auprès des lecteurs, construire une auctorialité qui s’appuie sur une prétention communicationnelle, sont autant de formes contemporaines numériques de l’auteur en réseau qui s’appuient sur des métriques diverses. L’auteur endosse parfois au début une fonction éditoriale et l’éditeur peut laisser l’auteur donner des gages en contexte numérique avant de l’épauler : les modalités d’entrée en littérature bougent mais ne remodèlent pas complètement un univers dans lequel le livre imprimé demeure, en dépit des espoirs suscités par l’auto-édition, le symbole inégalé de la consécration auctoriale.

Mots-clés


auto-édition; best-seller; autorité; fonction éditoriale; numérique

Texte intégral :

PDF HTML





2012 | Revue critique de fixxion française contemporaine |  (ISSN 2033-7019)  |  Habillage: Ivan Arickx |  Graphisme: Jeanne Monpeurt
Sauf indication contraire, textes et documents disponibles sur ce site sont protégés par un contrat Creative Commons CClogo