Les Littératures de terrain

Dominique Viart

Résumé


Les littératures de terrain empruntent aux sciences sociales certaines de leurs pratiques : enquêtes, fouille dans les archives, entretiens, recherches in situ. Elles inaugurent ainsi un nouveau type de relations avec ces sciences sociales, fondé sur ce que celles-ci appellent le « travail de terrain » (Fieldwork), dont elles font le récit et rapportent les difficultés au lieu d’en livrer ou d’en fictionnaliser le résultat. Elles constituent ainsi une forme particulière de non-fiction heuristique, dont cette étude définit les  caractéristiques, et contribuent à construire un nouveau rapport au savoir, moins péremptoire et plus argumenté. Le statut de l’écrivain contemporain et son rôle au sein du corps social s’en trouvent changés.


Texte intégral :

PDF HTML





2012 | Revue critique de fixxion française contemporaine |  (ISSN 2033-7019)  |  Habillage: Ivan Arickx |  Graphisme: Jeanne Monpeurt
Sauf indication contraire, textes et documents disponibles sur ce site sont protégés par un contrat Creative Commons CClogo